Francuski w dialogach 12 – Futur simple – futur facile ?

Gotowi na powtórkę Futur Simple i dawkę praktycznych zwrotów? W dzisiejszym odcinku przypominam zasady tworzenia i użycia Future Simple, podpowiadam jak po francusku powiedzieć „na Twoim miejscu wzięłabym pod uwagę…” oraz przedstawiam Wam kolejne, bardzo cenne słówko pomocnicze „genre”. Zapraszam!

E :  Tu fais quoi ?
D : Genre maintenant ?
E : Non, genre mardi prochain. Bien sûr que maintenant !
D : Rien de spécial. Pourquoi ?
E : Ben… je voulais te poser une question.
D : Oké… vas-y.
E : Tu sais que dans un an – j’obtiendrai ma licence. Et je me pose la question si je veux continuer les études ici où ailleurs.
D : Ailleurs genre à l’étranger ?
E : Oui.
D: Oké… wouah. C’est pour la première fois que tu me sors un truc pareil.
E : Je sais.
D : Tu ne voulais même pas faire un Erasmus, meuf !
E : Je sais.
D : D’où vient cette idée alors ?
E : Je ne sais pas trop à vrai dire. C’est bizarre, mais j’ai une forte sensation d’avoir besoin d’essayer de vivre à l’étranger. Et aussi, tu le sais, je n’apprécie pas trop mon université. J’aimerais faire un doctorat et ici tout le monde s’en fiche un peu de ces études.
D : Ouais, c’est vrai… ça te décourage ?
E : Si ça me décourage… ? non, je pense pas. ça me dégoûte plutôt.
D : Alors ? tu as pensé à quel endroit ?
E : D’après ce que j’ai vu, les meilleurs masters en Optique sont : à Madrid, à Prague et… en Russie… Donc le choix se fait entre Madrid et Prague. Du coup au niveau de la langue : c’est soit espagnol soit tchèque.
D : C’est une langue slave. ça doit être super difficile ! Et espagnol… c’est assez facile pour nous, les Français. Et c’est beau !
E : Pas pour moi.
D : Mouais, tu n’aimes aucune langue.
E : C’est pas faux.
D : Bon. Beau projet. Et c’est quoi cette question dont tu m’as parlé au début ? 😀
E : J’aimerais avoir ton avis.
D : Ben c’est difficile de dire comme ça, là tout de suite ! Mais à ta place j’aurais fait ce que mon intuition me disait. C’est-à-dire partir. Et en ce qui concerne le pays… vraiment ça dépend de plein de choses. J’aurais pris en compte : le temps qu’il y fait, l’université en soi, l’ambiance, les conditions financières, le programme, les options possibles une fois master obtenu, le… je ne sais pas, la bouffe aussi :d et bien sûr : la langue ! Ou, attends, tu peux y étudier en anglais ?
E : Oui.
D : Ben, (il) fallait le dire au début, meuf ! donc la langue ne pose pas de problème.
E : Si. Je dois quand même survivre deux ans dans ce pays. ça serait utile de connaître les bases de la langue.
D : Ouais… c’est pas con. Bon. Je ne sais pas. Fais une liste des points positifs et négatifs et on verra !
 
_
 
Piosenki, o których mówię w odcinku:

Skomentuj